Qu’est-ce que le Réseau d’alerte sur les inégalités (RAI) ?

Le site BIP40 a été lancé par le Réseau d’alerte sur les inégalités (RAI) pour nourrir le débat social autour des inégalités et de la pauvreté, et des alternatives à leur opposer (voir la charte du site). Il est animé par un Comité de rédaction.

En 1994, l’association Droit au logement (Dal) occupe un grand immeuble, rue du Dragon à Paris. Ce sera l’occasion de multiples rencontres entre militants associatifs, syndicalistes et chercheurs issus de différentes institutions, et notamment de l’ex-Centre d’études sur les revenus et les coûts (Cerc), dissous par le gouvernement d’Edouard Balladur.

C’est ainsi que naît, en 1995, le Réseau d’alerte sociale. Il analyse les politiques publiques pour y débusquer ce qui concourt à l’aggravation de l’exclusion, afin de fournir des arguments aux mouvements qui, sur le terrain, luttent contre elle.

Le RAI regroupe désormais des militants d’associations comme Droit au logement (Dal), Agir ensemble contre le chômage (AC !), Points Cardinaux, Raisons d’Agir ou le Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti), de syndicats comme le Syndicat unifié des impôts (Snui - Groupe des 10), la Fédération des Finances CGT, le syndicat CGT de l’Insee, et de chercheurs (sociologues, économistes, juristes...). Il analyse les politiques publiques pour y débusquer ce qui concourt à l’aggravation de l’exclusion, afin de fournir des arguments aux mouvements qui, sur le terrain, luttent contre elle. Il a ainsi travaillé à des contre-propositions pour la loi contre les exclusions, le surendettement, l’épargne salariale, la couverture maladie universelle (CMU), la fiscalité ou la prime pour l’emploi.

Haut